Le blocage émotionnel

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous dire que vous auriez pu accomplir beaucoup plus à ce stade de votre vie, si seulement… ? Vous mettre à regretter des choses comme; de ne pas avoir débuté ce projet dont vous parliez depuis des mois ou appliquer pour un meilleur poste, tout cela par manque d’assurance ? Est-ce que vous avez déjà été paralysée par la peur d’approcher et d’aborder des étrangers, ou même de parler en public ? Trouvez-vous que vous êtes en position neutre, depuis quelques années ? Pensez-vous avoir le potentiel d’aller tellement plus loin, mais ne savez pas comment franchir ce mur qui vous en empêche ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, laissez-moi vous dire que; vous n’êtes pas seule, ce que vous ressentez sont les répercussions du syndrome du blocage émotionnel (le deuxième plus grand obstacle à la réalisation de votre plein potentiel). Heureusement, il y a des moyens de le surmonter, et surtout, il n’est pas trop tard.

Dans le langage des experts, le blocage émotionnel est la cristallisation d’un ou de plusieurs événements, vécus et interprétés de manière négative, qui créent inconsciemment un conditionnement interne en réponse au trauma causé par ces événements. J’interprète cela comme ceci : après avoir vécu un ou plusieurs traumatismes, votre subconscient bâtit un mur si haut et si épais, que vous demeurez prise au piège de votre passé. Vous regardez le présent vous filer entre les doigts, entourée de vos souvenirs négatifs, de vos peurs et de vos regrets. Votre futur si prometteur vous semble inatteignable, car vous vivez avec la ferme conviction que vous n’avez pas ce qu’il faut ou que vous ne méritez pas de devenir une meilleure version de vous-même.

Je le sais, car je suis passée par là et j’ai vécu avec un blocage émotionnel pendant la majorité de ma vie. Orné des cicatrices d’abandon, de violence, de maladie mentale, d’abus, de manque de jugement, de mauvais choix et de nombreuses blessures, accentué du manque d’estime et de confiance en moi, parsemé de paillettes rouges comme le sang et transparentes comme les larmes, ce mur était autant devenu autant mon appui, mon réconfort que l’obstacle à l’atteinte de mon plein potentiel.

Aujourd’hui, je vis ma plus belle vie ! Si on m’avait dit, il y a 6 ans, qu’aujourd’hui je serais une grande femme, celle d’un homme exceptionnel, mère de deux merveilleux enfants, présidente et fondatrice d’une agence événementielle en pleine expansion, une entrepreneure qui n’a plus peur d’aller prendre ce qu’elle mérite et qui utilise toutes ses habiletés  afin de créer son empire tout en s’impliquant dans des mouvements encourageant l’Empowerment  féminin, une femme complètement différente que celle que j’étais, je me serais roulée de rire au sol. Mais, c’est bien le cas, je l’ai fait et croyez-moi quand je vous dis que ça n’a vraiment pas été chose facile. J’ai réussi  à surmonter mon blocage émotionnel en suivant certaines étapes que je vous présente ici de manière condensée. Je tiens à préciser que c’est ce qui a fonctionné pour moi, cela peut être différent pour une autre. On vit tous avec nos propres squelettes. Force est d’admettre que je n’ai pas franchi ces étapes du jour au lendemain et je continue, encore aujourd’hui, à travailler sur moi-même tous les jours.  C’est quand-même une bonne base pour commencer à opérer ce changement en vous.

 

Apprendre à se connaître, à s’aimer soi-même et ne pas avoir peur d’être seule

 

C’est en étant célibataire pendant un an que j’ai eu l’occasion de mieux me connaître. Faisant la garde partagée, les fins de semaine où j’étais seule, je passais des journées avec moi-même. Je me faisais plaisir en allant au resto, au ciné et au musée ou en lisant des livres axés sur le développement personnel. Ces livres, pour la plupart, ont été écrits par des femmes (ou relatant le parcours de femmes) ayant également fait face à des obstacles dans leur vie. Les exemples de ce qu’elles ont surmonté, pour devenir les femmes d’exception qu’elles sont aujourd’hui, m’ont donné tout un sentiment d’appartenance et d’espoir. Être seule m’a permis d’être plus à l’écoute de mes émotions et sortir de ma zone de confort. Je me suis mise à converser avec de parfaits inconnus sur des sujets dont j’ignorais avoir des opinions. Je me surprenais moi-même, car en sortant de ma zone de confort, j’étais plus ouverte à prendre des risques et à surmonter mes peurs sachant que je n’avais que moi pour me protéger.  C’est aussi dans cette période que je suis tombée en amour… avec moi.

 

Reconnaître sa valeur et ses qualités. Visualiser la meilleure version de soi-même. Et comment le devenir ?

 

À un moment, j’ai su que je n’étais pas ce que la société me faisait croire que j’étais. Je me suis rendu compte que j’étais remarquable, intelligente, douée et dotée d’une créativité innée, accompagnée d’un grand cœur. Je savais ce que je voulais, ce que je méritais et plus important encore, ce que je ne voulais pas.  Être la Vanessa de toujours n’était plus suffisant, je voulais être plus. Je me suis mise à visualiser Vanessa 2.0. Dans cette vision, j’étais une femme de tête, apportant un vent de changement dans une sphère où j’utiliserais mon excellence et mes dons pour alimenter ma passion et faire ce qui rend mon âme heureuse. J’avais une voix et je n’avais plus peur de l’utiliser, bien sûr de façon rationnelle et sensée, mais aussi de manière à faire bouger les choses dans la bonne direction.  Je me suis créé un tableau de visualisation et cet exercice a été une grande révélation. Même plusieurs années après l’avoir confectionné et malgré qu’il soit un peu abimé, je me surprends encore à le regarder en me sentant fière d’être en train de tout réaliser.

 

Avoir le courage de reconnaître ses torts, en parler, faire la paix avec le passé et le laisser derrière soi

 

L’un des troubles les plus communs du blocage émotionnel est la peur de se faire juger par ses pairs pour ses échecs, ses choix. Elle nous empêche d’avouer nos torts, de faire face à la réalité et du même coup, nous empêche de nous libérer. Faire face à mes torts, et les exposer à la personne qui avait le plus souffert de mon blocage, a été pour moi la plus difficile de toutes les étapes, mais aussi la plus bénéfique. J’ai dû surmonter l’inquiétude d’être jugé et de potentiellement perdre à nouveau cette personne en mettant cartes sur table. Au final, cela m’a libérée. Ça m’a rendue plus forte et nous en sommes ressortis plus forts.

Étant issue d’une communauté racisée, l’une des notions qui nous est inculquée est de ne pas aborder les sujets tabous et de tout garder secret.  Nous nous retrouvons alors à porter des fardeaux parfois si lourds que les conséquences peuvent être regrettables, voire parfois même tragiques. L’une des choses les plus courageuses que nous puissions faire est de faire la paix avec le passé, se pardonner en abandonnant l’idée qu’il aurait pu être différent si seulement… Prendre la décision de ne pas laisser notre histoire nous définir, tout mettre derrière nous et utiliser nos cicatrices pour nous pousser vers la conquête de nos rêves, car ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.

 

Se jeter à l’eau

 

Après avoir franchi toutes ces étapes avec succès, il ne vous reste plus qu’à vous jeter à l’eau. Prendre le courage d’aller au bout vos rêves, concrétiser vos projets, arrêter de procrastiner, cesser de vous refuser le meilleur et travailler fort à être votre version 2.0.

Prenez un grand élan et lancez-vous à 100 miles à l’heure, sans regarder en arrière.  Malgré ce qui a pu se produire dans votre passé, vous avez une vie à vivre (et qu’une vie à vivre). Il vaut mieux la vivre pleinement et sans regret. La route sera ardue et sinueuse, mais au bout du compte vous ne pourrez qu’être épanouit.

Souvenez-vous que vous détenez en vous la clé de votre force, de votre puissance et de votre succès. Nous avons toutes le potentiel d’être une agitatrice. Le blocage émotionnel est, selon moi, le deuxième obstacle à l’atteinte de votre plein potentiel… Le premier obstacle, c’est vous! Tant que vous ne prendrez pas la décision d’être le changement dont vous avez besoin, vous n’aurez pas la volonté de faire ce qu’il faut pour y arriver.

Je vous laisse avec 3 références de livres et 2 références de coachs en développement personnel qui m’ont beaucoup aidée pendant ma quête. Je vous conseille aussi d’écouter les messages audio de Les Brown et Jim Rohn sur YouTube . Au plaisir de savoir ce que vous avez pensé de cet article, de lire vos témoignages sur le blocage émotionnel et de découvrir vos outils et conseils.

 

 

 

 

   

  • Commentaires ( 0 )

  • Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés *

TOP

Agitatrices