Le choix du célibat

Je ne suis pas seule, j’ai choisi d’être célibataire. Mieux vaut être seule que mal accompagnée; je l’ai réalisé il y a très longtemps, mais le choix du célibat fait souvent l’objet d’une incompréhension des gens en couple. Le stigmate du célibat te suit. Nul besoin d’être inadéquat dans ses relations pour rester célibataire. Pourquoi choisir le célibat par opposition à la vie à deux? Est-il possible d’être heureux sans être dans une relation amoureuse?

Pendant très longtemps, la norme était de rencontrer quelqu’un, entamer une relation, emménager ensemble et éventuellement avoir un ou plusieurs enfants. Célibataire après 30, on te traitait de vieille fille, mais les amies en couple t’enviaient parfois tout bas… De plus en plus d’hommes et de femmes optent pour la vie en solo; la mythique série « Sex and the City » a, Dieu merci, grandement contribué à faire disparaître certains préjugés. La femme célibataire peut être belle, cool et en pleine possession de ses moyens; du moins la plupart du temps… On n’est pas pour autant à l’abri d’une crise existentielle ou deux!

Vous pouvez être seule à deux par le fait même d’être en couple avec quelqu’un qui ne vous comprend pas ou qui n’est pas à votre écoute. Le choix du célibat constitue pour certains le respect de soi, une décision de ne pas simplement vouloir se caser. Une relation amoureuse est parfois un boulet, une situation qui peut potentiellement vous couper les ailes, tout dépendant du type de personne qui la vit, mais si vous n’êtes pas du genre à vous sentir incomplète lorsque vous êtes seule, le célibat pourrait s’avérer être merveilleusement libérateur et enrichissant.

MON CÉLIBAT À MOI

Pour ma part, j’ai toujours été très autonome et indépendante, même petite selon ma mère. Anti-séductrice et anti rôle traditionnel de la femme, une féministe qui s’ignorait. Ambitieuse, mon passé sportif me guidait vers l’atteinte de mes objectifs professionnels; focus et discipline, il fallait que je mette toutes mes énergies pour atteindre mon but de réussite. Je voulais une carrière et, à l’époque, je croyais désirer fonder une famille. Les normes sociales de l’époque m’ont bien fait sentir la pression d’être à deux; d’où le premier amoureux fictif pour ne pas avoir à subir le jugement des autres qui ne sauraient imaginer leur vie sans « l’âme sœur ».

Quelques relations qui n’ont pas tenu la route ont pavé mon chemin, ayant toutes, comme point commun des hommes enfants, attirés par la femme forte, mais se sentant intimidés par la femme que je suis. Résultat :  des relations avec des hommes qui ressentaient le besoin de me critiquer ou de me remettre à ma place. N’ayant pas besoin d’eux dans ma vie et désirant me questionner moi-même à travers mes propres yeux, je sabotais la relation pour le pas avoir à me taper le mauvais rôle dans la rupture. Pour moi, JE suis responsable de mon bonheur et je choisi de voir le bon côté des choses que je vis. En fait, une fois le choc de l’échec derrière moi, j’étais plutôt bien seule et j’ai toujours choisi d’être heureuse quelles que soient mes circonstances de vie. Je me suis donc réinventée. Je me suis acheté un condo, puis, j’ai tout plaqué, condo, boulot, je désirais ce sentiment de liberté, j’en avais besoin.

J’ai démarré un business que j’ai bâti à partir de rien, je me suis racheté un condo, je suis devenue blonde et j’ai voyagé en Italie; le tout, à mon image, tout en travaillant sur moi. Tous ces choix que j’étais libre de faire, car je n’avais pas de comptes à rendre à personne. Un homme dans ma vie aurait été un véritable boulet.

 

J’ai certes fait des erreurs de parcours, mais au moins j‘étais la seule à en subir les conséquences et je n’avais  que moi-même à blâmer.

 

CONCLUSION

Seule ne veut pas dire égoïste, mais plutôt indépendante, autonome. Être célibataire permet de maintenir un certain contrôle sur sa vie, sa personne; il permet entres autres de travailler sur soi. Le célibat comporte également d’indéniables avantages :

  • Le droit d’être soi-même 
  • Pas de permission à demander 
  • La déco est toujours à ton goût 
  • Pas de disputes lors des vacances
  • Le droit de ne rien faire aujourd’hui parce que ça te chante
  • Tes choix professionnels t’appartiennent
  • Du jour au lendemain, tu peux tout plaquer pour aller vivre ton rêve à New York 

 

Liberté, liberté, liberté ! 

 

 

 

   

  • Commentaires ( 1 )

  • Christina

    Je suis aussi une femme célibataire et j’ai vraiment apprécié la lecture d’un article qui donne une impression positive d’être célibataire.
    CÉLIBATAIRE par choix.
    Célibataire en voulant être célibataire, rechercher à l’intérieur de nos réponses, pas à l’extérieur.
    J’aurais aimé lire de plus en plus à ce sujet!

  • Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés *

TOP

Agitatrices