Lettre pour mes 40 ans

J'ai mis mon alarme à minuit et je suis allée chercher l'enveloppe que j'avais gardé précieusement depuis toutes ces années. Je n'avais plus aucun souvenir de ce que j'y avais écrit. Et ça m'angoissait un peu !

Et si je me décevais moi-même ? Et si je n’avais pas réussi à tenir mes promesses envers moi-même ? Et si j’avais, dans les détours de la vie, oublié de faire honneur à mes grandes aspirations ? Et si j’avais, en quelque sorte, arrêter de rêver ? Et si je n’avais pas réussi à devenir la femme que j’avais espéré être il y a 20 ans. Beaucoup trop de Et si…

 J’ai donc ouvert l’enveloppe, les mains moites, le coeur en panique et les larmes aux yeux. Je n’aurais jamais imaginé que cet exercice serait aussi stressant ! Après quelques minutes à observer la lettre entre mes doigts, je l’ai finalement ouverte et lue !

 C’est une assez longue lettre (5 pages) qui me rappelle à quel point j’ai toujours aimé écrire et qui me fait réaliser que malheureusement ces derniers 20 ans, j’ai beaucoup moins utilisé ma plume pour m’exprimer comme j’avais l’habitude de le faire avant.

 En la lisant, j’ai été surprise de constater un truc en particulier. J’avais changé ! On s’entend c’est tout à fait normal. Je ne m’imaginais pas que je serais restée la même 20 ans plus tard. Mais ce qui m’a frappée est qu’il y a 20 ans, j’avais beaucoup de doutes sur moi-même. Je ne savais pas trop qui j’étais. Je l’ai réalisé, car à plusieurs endroits je mentionne vouloir réaliser certaines choses pour plaire à certaines personnes. C’est comme si mon bonheur était conditionnel à l’acception des AUTRES. Premier constat ! 

J’avais cette fougue, cette passion qui m’habitait et qui me manque. Je suis devenue bien trop sage. Il me semble que j’avais un caractère beaucoup plus fort ! Deuxième constat !

Je rêvais grand ! Troisième constat !

Je ne regrette pas d’avoir fait cet exercice, il y a 20 ans. On dirait que lire ces phrases étaient exactement ce dont j’avais besoin à l’entrée dans ma quarantaine.

Elles ont eu l’effet de me mettre en face de moi-même et de faire le bilan. Elles m’ont surtout permis de faire la paix avec plusieurs aspects de ma vie et de poursuivre en étant plus attentive aux détails et surtout à ce qui est vraiment important. Se décevoir sois-même est le sentiment le plus difficile à accepter je crois.

Je partage avec vous un extrait de cette lettre :  « Au moment où tu liras ces lignes, tu auras 40 ans. Bien des choses se seront passées. On aura eu nos hauts et nos bas !  Tu auras peut-être trouvé l’amour, tu seras probablement une grande cheffe d’entreprise. J’espère que tu auras gardé le physique que je te laisse aujourd’hui, j’ai travaillé fort pour… Blague à part,  je veux que tu te souviennes de ça et que tu me promettes ceci :

1) N’oublie jamais d’où tu viens. Les relations avec maman et papa ne sont pas toujours faciles, mais elles sont les personnes qui comptent le plus. Ne les abandonne jamais. Ils ont tout sacrifié pour nous. Honore-les même quand ce n’est pas évident ! Rapproche-toi de maman !

2) L’amour, c’est ce qu’on possède de plus précieux. Mais n’oublie jamais de t’aimer toi avant de te jeter corps et âme dans une relation pour trouver un amour que tu possèdes déjà en toi. Aime toi plus et tu verras qu’il sera plus facile d’être aimé en retour.

3) Si jamais tu deviens mère, promets-moi d’appeler notre fille Rachel ou notre garçon Nicolas. Et promets-moi surtout de suivre l’exemple de notre père qui a été notre socle et qui a tout donné pour nous. Je sais que la maternité n’est pas une priorité, pas plus que le mariage, mais si jamais tu es mère en lisant ces lignes (ou si tu as des plans pour le devenir), sache que cet enfant est ta plus grande priorité et que ta vie aujourd’hui doit être exemple pour lui ou elle. Pa fè’m wont (ne me fait pas honte).

4) Sois libre ! J’ai quitté la maison quand j’avais 18 ans, car j’avais cette soif de liberté, d’indépendance et d’affirmation de soi. C’est ce qui fait qui nous sommes. N’arrête jamais d’être libre ! Libre de penser, libre d’agir, libre de t’exprimer, libre de rêver ! Sois libre inconditionnellement. N’ai pas peur des tes opinions. Sois fière de qui tu es ! Ne prends jamais un non comme une finalité ! Fonce !

5) Promets moi de refaire cet exercice. Écris-toi une lettre aujourd’hui que tu ouvriras à tes 50 ans (damn on sera vieille). J’espère que d’ici là, on sera plus sage, plus riche et à la retraite ! Je compte sur toi pour ça ! »

Ouff…. le physique de guêpe et la retraite à 50 ans, on peut oublier ça ! J’attends encore l’amour ! Ma fille s’appelle Eva et non Rachel et oui la liberté est primordiale (quoique maintenant en étant mère monoparentale, ma liberté en prend un sérieux coup, mais le concept est toujours une priorité dans tout ce que je fais).

Sérieusement, ça m’a fait du bien de lire cette lettre ce matin. Ça met les choses en perspective et ça me permet de savoir où mettre mon focus. Je réalise que la spiritualité était complètement absente de ma vie à cette époque, je suis contente de voir que ce n’est plus le cas aujourd’hui. 

Je retire beaucoup de positif de cet exercice. Je vais donc me mettre à écrire cette lettre pour mes 50 ans et m’assurer de ne pas décevoir la fille de 20 ans qui se cache en moi.

Avez-vous déjà fait un exercice pareil ? Seriez-vous prêt à le faire ?


Warning: printf(): Too few arguments in /home/nanawax/public_html/agitatrices.com/wp-content/themes/glossy/dahz-framework-themes/views/dahz-framework-content/dahz-framework-pagination-single.php on line 23
  • Commentaires ( 4 )

  • JoAnn

    A dire vrai je prefere miEux Eva a Rachel 😊. Tu peux etre fiere de la femme Que tu es aujourd’hui car selon moi elle n’a pas du tout CEsse de rever, elle fonce quand elle doit foncer et elle n’arrete Pas de changer la vie Et d’inspiRer plus d’un. Joyeux anniversaire mon amie. Je t’aime fort ❤️

  • VANESSA

    Wow! Quel beau partage. En lisant le texte, je m’imaginais ce que la Vanessa de 20ans aurait écrit À celle D’AUJOURD’HUI…
    Merci pour cet article inspirant, cette lecture est une belle façon de commencer la journée 😊

    Bonne fête carla!
    Et continue d’écrire 💛

  • Ellen

    Carla,
    j’ai eu tellement de plaisir à te lire. je n’ai jamais fait un tel exercice mais je gardais un journal intime qu’il m’arrivait de lire une fois de temps EN temps. Mais une lettre DÉDIÉE futur c’est vraiment cool. j’adore !!!!

  • Guillaume rutshelle

    Et voila merci carla, je te suis de tres près Et je suis cont de tavoir connue. Tu es belle, forte, eduquee et plus encore. Merci pour Cette belle femme que tu es. RG une admiratrice.

  • Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés *

TOP

Agitatrices